14 – Le Diorama

C h a p i t r e    1 4   –   L e    D i o r a m a

Ici commence le dernier acte de ce montage. Il s’agit de construire un petit présentoir pour mettre en valeur la maquette.

« Un bon présentoir
sait capter le regard
et le dirige naturellement
sur la maquette »

L’idée globale est là, les détails devront encore être affinés.

Pour débuter, je reprends le chantier des accumulateurs LiPo laissés en attente de la livraison d’un chargeur adéquat. J’ai été surpris par la bonne tenue de charge des batteries. En deux mois d’entreposage, elles n’ont perdu qu’une tension insignifiante (0.1V). Tour le contraire de batteries NiMh qui abandonnent 10% de leur tension par mois.

↑ Photo n°14.01 ↑ – La charge. Etonnant le nombre d’appareils que l’on peut associer ensemble pour charger un accu !

  • une alimentation qui convertit le 220V alternatif du secteur en 12V continus pour le chargeur.
  • un chargeur qui gère le bon programme de charge, en fonction de la nature de l’accu.
  • un laptop raccordé par USB au chargeur, duquel le programme LogView analyse le flux de données (tension, charge, températures, etc.)

   

↑ Photo n°14.02 ↑ – Voici l’idée générale : un display sur tarmac (ici une chute du Phantom 1/32). Tout autour de l’avion des agrégats connectés par des gaines dans lesquelles sont camouflés les fils électriques. La nature du tarmac est encore indécise, je trouve que le gris ne fait pas bien sortir l’avion.

↑ Photo n°14.03 ↑ – J’ai opté pour un sol en lino blanc, ainsi que l’on peut le trouver dans les hangars de maintenance. Je l’ai crée en vaporisant du blanc sur la face arrière d’une plaque de plexiglas. Ca sort nickel 😀

Puis j’ai fabriqué un socle dans lequel sera embarquée l’électronique et la batterie. Il est fait en contreplaqué de bouleau et je fais un placage de bois noble par-dessus. Un cadre en laiton soudé, anglé et poli entoure le sol et donne une touche « classe » à la présentation.

Il m’aura fallu un week-end entier de boulot non stop pour créer ce présentoir !

↑ Photo n°14.04 ↑ – Le voici en cours de placage.

↑ Photo n°14.05 ↑ – Et voilà, après dix couches de vernis brillant Pebeo.

↑ Photo n°14.06 ↑ – Ca le fait bien ! Le bois noble, le vernis, le métal et la surface blanche translucide donnent à l’ensemble un aspect assez chic 😀

↑ Photo n°14.07 ↑ – Assemblage de l’unité de conditionnement d’air. On voit ici comment les fils électriques passent par l’engin (j’ai provisoirement enlevé le ressort) pour ressortir au niveau des roues. De là ils partiront à travers le « sol » dans le présentoir. Toutes les pièces (avion et machines) seront collées sur le présentoir.

↑ Photo n°14.08 ↑ – L’unité d’air conditionné est raccordée. Les fils électriques passent dans le sous-sol derrière les roues.

↑ Photo n°14.09 ↑ – Je dois encore brancher l’autre extrémité, peindre et patiner la gaine. Seul le + passe dans la gaine. Le – est raccordé au ressort. Ca me permet de faire passer dans la gaine un gros T-fil de cuivre rigide dont la torsion maintient le ressort dans sa forme de serpent au sol.

↑ Photo n°14.10 ↑ – La soudure la plus délicate de tout le montage : connecter la gaine de conditionnement d’air avec les fils électriques qui dépassent de l’avion. Il faut travailler très près de la maquette, donc attention à où l’on pose le fer à souder !

↑ Photo n°14.11 ↑ – Les fils courent de l’avion vers le générateur, y entrent et ressortent par les roues pour passer dans le diorama. Notez que toutes les pièce du dio sont collées et la solidité est renforcée à l’aide de petits ergots en métal.

↑ Photo n°14.12 ↑ – Puis il faut faire les raccordements vers la batterie. La gaine thermo assure l’isolation.

↑ Photo n°14.13 ↑ – Test de consommation : 143mA à 8.27V. La batterie LiPo va tenir longtemps 🙂

↑ Photo n°14.14 ↑ – Le circuit électronique est collé sur le plancher du dio, j’ajoute un interrupteur accessible depuis le fond et la batterie est calée par du velcro. Il est temps de fermer la boîte…

… les photos de l’autre côté seront bientôt dans le chapitre « La Vitrine« . Dans cette attente en voici une du diorama terminé, pour vous mettre l’eau à la bouche.

↑ Photo n°14.15 ↑ – La maquette est F-I-N-I-E !
17 février – 30 octobre 2011 : à peine neuf mois, ce qui constitue un nouveau record de vitesse de montage !

(à suivre…)
Chapitre précédent <– Haut de page  FIN

Retour à la table des matières
* * *