Restauration d’un Chronographe Suisse

Massacre au Burin !
Après un nettoyage scrupuleux pour débarrasser le mouvement de tous les poils et huiles figées, j’entame le remontage.

En cours de route, une multitude de petits détails vient ralentir l’avancement des travaux. Par exemple il a fallu polir toutes les têtes de vis. Non qu’elles contribuent à la bonne marche de la montre, mais simplement par souci d’esthétique : l’état de leurs têtes était simplement repoussant à souhait : Massacre au Burin, tel pourrait être un intitulé qui colle bien à la réalité de ce que j’ai découvert.

Lisez le reportage complet des travaux en cours ici.

Publicités