Blade MSR X

Blade MSR X

Type: Electric Flybarless Single-Rotor Fixed-Pitch Helicopter
Diamètre rotor principal : 181mm
Diamètre rotor de queue : 37mm
Poids : 31 g
Longueur : 189mm
Système de contrôle : récepteur 4-in-1 DSM®/ESCs/servos/AS3X sensor unit
Environnemen recommandé : extérieur et intérieur

Ce micro-hélicoptère a rejoint la flotte de l’Atelier en juillet. Sa taille et son poids sont similaires au MCX 2. Par contre, il est nettement plus complexe à piloter, ce qui en fait un modèle idéal de transition vers les « vrais » hélicoptères à pas collectif. Contrairement à un hélicoptère coaxial qui compense le couple du moteur par un deuxième rotor anticyclique, celui-ci n’a qu’un moteur principal, dont le couple est compensé par un petit rotor de queue. De plus le MSR X est dépourvu de flybar, ou barre stabilisatrice (d’où le « X » dans la désignation). Ce qui fait qu’il n’est plus auto-stable. Il ne suffit plus de relâcher les commandes pour qu’il se replace tout seul en vol stationnaire. Il faut l’y contraindre activement, c’est-à-dire par corrections successives et permanentes de trajectoire.

Ce modèle est très agile et rapide, ce qui lui permet d’affronter les courants d’air en extérieur. C’est aussi là qu’il est à l’aise pour évoluer, car sa vitesse lui fait franchir 10 mètres en très peu de temps. A l’intérieur le vol stationnaire est possible, mais l’apprentissage des évolutions latérales se termine généralement dans le mur du salon.

Une batterie 160mAh lui donne une autonomie d’environ 5 minutes de vol.
Gros plan sur la tête de rotor.
Galerie de photos.

Mise à jour – Octobre 2012.

Comme je ne peux jamais laisser quelque chose en état d’origine, cet hélico a subi la « cure Madman » : conversion des moteurs sans balais : le moteur principal et celui du rotor de queue.

Il ne reste rien du modèle d’origine, hormis la platine électronique et le canopy.
- Le cadre carbone est neuf.
- Le train d’atterrissage est spécial.
- Toute la tête de rotor, inclus l’axe et la roue d’entrainement sont changés.
- La queue est plus longue, supportés par deux raidisseurs.
- Les deux moteurs sont du type « sans balais », avec des contrôleurs électroniques spéciaux raccordés sur la platine principale.
- Le rotor de queue est d’un plus grand diamètre.
- La batterie est un modèle plus gros.
- Et j’en oublie certainement.

*   *   *

Qu'en pensez-vous ? - Please share your comments!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s